Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Résultats partants mardi à Lyon-Parilly et Vivaux

Les chevaux savent parfaitement vous remettre les pieds sur terre. Après nos deux beaux succès obtenus dimanche à Salon de Provence, nos petits loulous n’ont peut-être pas voulus nous voir nous enflammer trop vite. Nous comptions pourtant bien enchaîner après ce merveilleux doublé, nous avions quelques belles cartouches en main du coté de Lyon-Parilly et de Marseille Vivaux hier après-midi mais rien n’a fonctionné comme nous l’aurions espéré. Darco Poterie s’est montré fautif pour sa seconde course de rentrée à Lyon, Eclair de Nice a été mis hors course assez rapidement à Marseille, quant à Dragonne, elle a encore fait preuve de mauvais vouloir au trot monté du côté de Vivaux. Seul Gold de la Côte a limité la casse en obtenant une honorable 5e place à Pont de Vivaux.

Darco Poterie

Le petit Gold de la Côte possède un joli jeu de jambes, il mouline, tel un grimpeur dans un col hors catégorie, mais il sait également sprinter de belle manière en fin de parcours. Récent bon quatrième sur cet anneau, le fils de Ready Cash a confirmé son retour en forme en accrochant une honnête cinquième place. Le partenaire de Marion Donabedian a longuement musardé parmi les derniers, il donnait même l’impression d’être totalement à la rue jusqu’à l’entame de la ligne opposée, moment choisi par Marion Donabedian pour passer à l’offensive. Le petit poney a fait les grands boulevards pour éviter un cheval au galop, puis dans l’ultime tournant, il n’a pu se ranger à deux, devant encore voyager en épaisseur. Dans la dernière ligne droite, Gold a bien sprinté sans pour autant combler son retard sur les quatre premiers, devant se contenter de la 5e place en léger retrait des premiers. Sa prestation est plutôt bonne et rassurante, surtout aux 25 mètres à Vivaux, il démontre un net regain de forme et une souplesse qu’il n’avait plus vraiment à son arrivée dans nos boxes. Même s’il ne possède plus d’une aussi grande marge de manœuvre que par le passé au vu de ses gains, l’élève de Sébastien Guarato pourrait tout de même tirer son épingle du jeu dans ce genre du lot et surtout avec des circonstances de courses plus favorables.

Marion Donabedian

Eclair de Nice a joué de pas mal de malheurs à Pont de Vivaux, il a été mis hors course par un concurrent à son extérieur dès le premier virage. Parti prudemment, le fils de Nuage de Lait avait pourtant pris la bonne option en prenant le dos du partenaire de YAB, il a abordé ce premier tournant, jamais évident à négocier à Vivaux, contrarié par un cheval à son extérieur, mais malgré tous les efforts de Marion Donabedian pour éviter le choc, Eclair a heurté la roue de son sulky entrainant sa faute et sa disqualification. Le pire aurait pu arriver avec un tel accrochage tout à fait évitable si chacun avait respecté sa ligne. Il est également dommage de ne pas avoir pu défendre nos chances et l’argent des parieurs dans une épreuve où Eclair aurait eu son mot à dire. Ce n'est que partie remise. 

Dragonne est le genre de jument à vous donner des migraines, de terribles maux de tête tant elle fait preuve de mauvais vouloir. Son parcours, hier soir au trot monté, ne va pas nous faire mentir, elle pouvait largement s’insérer dans les trois premiers avec un soupçon de bonne volonté. La fille de Sereno a joué au yoyo durant tout le parcours, peu à l’aise dans les virages où elle refusait de s’employer, elle reprenait légèrement du champ dans les lignes droites. Disqualifiée pour ses allures au bout de la ligne opposée, elle a ensuite tracé une fin de course de folie pour venir arracher la quatrième place, quelques mètres de plus et elle n’était pas loin de passer le poteau en tête. Ryan Thonnerieux aura fait son possible pour la maintenir au trot mais surtout pour essayer de la faire avancer, ce qui était loin d’être une mince affaire. A chaud, nous n’allons pas prendre de décisions immédiates sur son avenir, la nuit portant conseil mais il est certain que ses jours sont comptés au sein de notre écurie.

Darco Poterie reste Darco Poterie, pour le meilleur comme pour le pire. Vous connaissez tous l’animal, doté d’un gros moteur, il n’en demeure pas moins toujours aussi délicat, il nous l’a rappelé hier après-midi du côté de Lyon-Parilly, histoire de ne pas trop l’oublier. Dans un lot relativement relevé, notamment aux 25 mètres, il n’est pas anormal de retrouver les deux principaux favoris aux deux premières places au final. Nous aurions tout de même bien aimé savoir si le fils de Laetenter Diem aurait pu leur donner la réplique s’il ne s’était pas montré susceptible au milieu de la ligne opposée. Bien parti après un faux départ, Darco s’est très vite installé au commandement pour imprimer son train comme il aime à le faire avant de souffler quelque peu à un tour du but et pour jauger le positionnement de ses principaux adversaires. Au kilomètre, notre protégé a sensiblement haussé le ton, puis il s’est précipité, voulant aller plus vite que la musique, au beau milieu de la ligne d’en face. Dans ces conditions, il était impossible de le remettre dans les bonnes allures, il a été logiquement disqualifié à notre grand désarroi. Après coup, nous pouvons nourrir quelques regrets, difficile de savoir s’il aurait pu rivaliser avec Carnaval du Vivier mais la seconde place semblait largement dans ses cordes. La bonne nouvelle, il faut bien en trouver une, est que le cheval s'élance de mieux en mieux, il ne concède plus autant de terrain comme par le passé, de bon augure pour ses prochaines sorties. En principe, Darco devrait être revu du côté de Nîmes à la fin du mois, en espérant qu’il restera sage pour essayer de retrouver le chemin de la victoire. 

Pas de surprise avec Djack de Feugères pour sa grande rentrée, le protégé de Muriel Thomas avait vraiment besoin de ces deux tours de piste pour se dérouiller les jambes. Dès le repli des ailes de l’autostart, Super Djack s’est glissé gentiment à l’arrière-garde pour ensuite se positionner côté corde histoire de ne gêner personne. Pris de vitesse dans la ligne opposée, le fils de Coktail Jet a eu du mal à suivre l’accélération finale, il a ensuite conclu son parcours honorablement en net retrait des premiers. Cette course de rentrée était vraiment nécessaire, nous avons pourtant longuement hésité à le présenter déferré mais au vu de ses derniers boulots, nous ne l’avions pas jugé suffisamment prêts pour espérer jouer un quelconque rôle. Super Djack devrait monter gentiment en condition, il aura par la suite quelques engagements intéressants, autant prendre tout notre temps pour l’amener au top pour cet hiver.

Djack de Feugères

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article