Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Le Top 10 des entraîneurs du sud-est 2020

Au classement général des entraîneurs du sud-est, notre petite écurie se classe parmi les tops entraîneurs de la région, nous sommes même classés dans les 20 premières au niveau national au nombre de victoires avec nos 46 succès obtenues depuis le début de l’année. Un score que nous n’aurions jamais pu imaginer atteindre avec le confinement et l’arrêt des courses durant deux mois. Au niveau des gains, impossible de rivaliser avec les grands, nous n’avons pas la même qualité de chevaux et encore moins l’effectif pour espérer atteindre de tels chiffres. C’est avec une certaine fierté de nous voir aussi haut dans un tel classement, pour autant, le plus dur n’est pas d’arriver tout en haut du col mais de s’y maintenir avec les années. Nous ne le répéterons jamais assez, le métier est dur et éprouvant, il ne faut jamais s’endormir sur ses lauriers sous peine de sanctions immédiates, vous pouvez très vite retomber dans l’anonymat le plus complet et ne plus avoir les chevaux de qualité dans les boxes.

 

 

Entraineurs

Gains

Victoires

Places

(2-7)

chevaux

1

Yannick-Alain Briand

1 922 145

108

188

450

150

2

Nicolas Ensch

1 166 080

54

103

225

64

3

Romuald Mourice

1 113 540

54

113

344

109

4

Jean-Marie Roubaud

870 540

51

79

226

106

5

Kevyn Thonnerieux

456 035

46

35

90

45

6

Jean Pierre Ensch

382140

21

32

77

20

7

Stéphane Cingland

313410

20

32

81

40

8

Emile Gout

188090

17

27

92

22

9

Junior Guelpa

405940

16

29

81

34

10

David Bekaert

274425

16

34

85

38

 

 

Nos chevaux ont été bons durant la période estivale, il est difficile de sortir un cheval du lot même si Dakota du Poto a marqué les esprits avec ses 10 succès depuis le début de l’année. Nous n’allons pas vous détailler la totalité de ses victoires, nous ferons un petit article le concernant prochainement, car au vu de ses résultats, il mérite amplement d’être mis sous les feux des projecteurs. Impossible de ne pas citer également Espoir du Marny, victorieux à quatre reprises depuis le début de la saison, mais surtout lauréat d’une belle étape du trophée Vert à Aix-les-Bains. Félicia de Bess mérite aussi une mention spéciale, même si elle n’a pas aligné les succès comme l’an passé, elle s’est tout de même montrée d’une louable régularité. Notre petite championne a encore une belle fin d’année à réaliser tout comme Espoir du Marny, même si pour le moment, ils vont être dirigés vers la piscine afin d’entretenir leur condition et se reposer avant d’attaquer le meeting d’hiver dans le temple du trot sous les meilleurs auspices.

 

Dakota du Poto

 

Ebabiela, lauréate à trois reprises, tout comme Djack de Feugères en début d’année et Gipsy Love durant l’été, ont été à la hauteur de nos espérances, ils ont fait le job, du très bon job. Golden Sun Voirons a été l’agréable surprise de l’année avec ses quatre succès, il a répondu à nos attentes. Pourtant rien n’a été simple avec le fils de The Best Madrik même si nous avions perçu un certain potentiel l’an dernier alors qu’il n’avait pas pris le moindre centime. Félin de Bomo, pour sa part, a enfin démontré tout le bien que l’on pensait de lui lors de son acquisition, il a signé deux beaux succès et obtenus de bons accessits tout au cours de l’année. Le fils d’Uniclove n’est pas de tous les jours mais il reste à nos yeux, encore en retard de gains, de quoi nous montrer optimistes pour la suite de sa saison.

 

Félin de Bomo

 

Quant à Dignité, elle est revenue à un très bon niveau pour notre plus grand plaisir, elle a été encore formidable avec ces deux belles victoires, cet été, à Aix-les-Bains et à Hyères. La fille de Love You a tout à fait le droit de se distinguer à nouveau avant de partir pour une seconde carrière, celle de poulinière, peut-être l’an prochain, c’est elle qui décidera de son avenir en compétition. Gitano Blue a alterné le bon et le moins bon, mais il a montré ses qualités en s’imposant à deux reprises à la manière des forts au même titre qu’un Epico Blue, malheureux tout au long de l’année, et qui aurait mérité de franchir le poteau d’arrivée à plusieurs reprises. Enfin Haby de Gouye, History d’Ourville ou encore Hôtel Particulier ont montré de belles aptitudes qui ne demande qu’à être confirmé l’an prochain.

 

Epico Blue

 

Peu de chevaux n’ont pas été en mesure de se distinguer, à l’image d’un Darco Poterie, parti au repos après deux années relativement chargées. Le fils de Laetenter Diem avait besoin de ce long break pour se refaire une santé physique et morale après ses violentes coliques de l’an dernier. Excellent en début de saison, Darley Hampton reste doué mais fragile, il aura également eu le temps de recharger les batteries pour faire parler la poudre dès qu’il sera suffisamment affûté. Elie France et Cracker ont été décevants dans l’ensemble, ils ont eu du mal à retrouver leur meilleur niveau après une longue absence. Seule Holydave, sur lequel nous fondions pas mal d’espoir, s’est montrée très en dessous de ce que nous attendions d’elle. Cependant, elle est encore jeune et perfectible et peut encore démontrer son potentiel en devenir.

 

Darley Hampton, Jean-Jacques Bouquet et Julien Hamelet

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article