Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Marion Donabedian ou l'année de la maturité

Marion Donabedian réalise la plus belle année de sa (longue) carrière, notre jolie blonde fait désormais partie des meilleurs apprentis de France, elle n’a jamais été aussi performante qu’en cette année perturbée par le COVID-19. A l’heure actuelle, elle est auréolé de 10 succès, tous obtenus à l’attelé, ce qui n’est pas le cas de beaucoup d’apprentis qui se distinguent le plus souvent au trot monté.

 

 

Son premier succès de l’année ne s’est pas trop fait attendre, elle n’a pas attendu le mois d’avril comme cela avait été le cas l’an dernier pour signer son premier succès. Le 22 janvier sur l’hippodrome de la Côte d’Azur, Marion et Darley Hampton se sont imposés de bout en bout, sans rencontrer la moindre opposition. Le protégé de Jean-Jacques Bouquet était certes au dessus-du lot, mais le sang froid de Marion a également fait la différence. Détail amusant, Jean-Jacques Bouquet est le propriétaire (et ami) qui lui aura permis d’ouvrir son compteur victoire en 2020, mais également en 2019 avec un certain Cracker. Sa réputation n’est plus à faire, elle est connue et reconnue pour respecter énormément les chevaux en compétition, elle mène très souvent à la manière d’un entraîneur, ce qui peut-être une force et un atout mais qui peut également lui jouer des tours quelquefois. Au vu de sa réussite depuis deux ans, de nombreux professionnels font désormais appel à elle,ce qui lui a permis de passer le poteau en tête  à deux reprises avec Divina d’Evel et Epopée du Douet, des drives extérieurs à l’écurie, tout en réussissant entre-temps à vaincre avec notre bon Djack de Feugères du côté de Toulouse, piste qui ne lui réussit guère en général. « La blonde », son petit surnom affectueux, a vite retrouvé le gout de la victoire et la confiance après le confinement en s’imposant de haute lutte avec Gipsy Love à Lyon-Parilly, puis elle a enchaîné par des succès très convaincants au sulky d’Ebabiela à Hyères et Elie France à Aix-les-Bains. Son jour de gloire a eu lieu sur l’hippodrome de Marlioz où elle a réussi à remporter l’étape du Trophée vert avec Dignité. Ce jour-là, elle a démontré sa capacité à supporter la pression, à mener une jument peu évidente, de réussir à lui donner le meilleur des parcours et à bien tenir ses ficelles pour signer, certainement, l’un des plus beaux succès de sa jeune carrière. Marion a également eu la joie de l’emporter avec son cheval de cœur, Dakota du Poto, du côté de Cavaillon, elle s’est offert un numéro en soliste, en affichant une nouvelle fois, une grande maitrise dans les grands rendez-vous. Ce dixième succès de l’année est certainement le plus important à ses yeux, elle rêvait de gagner avec son cheval d’amour, son « Potofeu », c’est désormais chose faite pour son plus grand bonheur.

 

 

 

Désormais, elle mène de plus en plus souvent dans le rang des professionnels, non pas pour faire le tour sagement à l’arrière-garde, mais bel et bien pour jouer les premiers rôles. Son tout premier succès parmi les pros a eu lieu cette année à Lyon-Parilly avec Gipsy Love, ne l’oublions pas, elle s’est également classé au second rang avec Haby de Gouye du côté de l’Isle sur la Sorgue. Marion a également eu la chance et le bonheur de mener Félicia de Bess à Aix-les-Bains, sa protégée, sa chouchoute, son petit rayon de soleil. Le duo n’a malheureusement pas pu dominer les débats ce jour-là, mais obtenu tout de même une excellente 3e place après un parcours peu évident dans une course qui a bardé du départ à l’arrivée. Le duo pourrait bien se retrouver d’ici la fin de l’année en espérant, cette fois-ci, être sur la plus haute marche du podium.

 

 

 

Marion Donabedian a disputé 56 courses depuis le début de l’année pour un total de 10 victoires, soit un pourcentage de réussite totale de 30%. Elle a également conclu dans l’argent à 17 reprises et obtenus au cours de ses nombreuses arrivées près de 110.000€ de gains. Au nombre de victoires, elle est actuellement sur le podium des meilleurs apprentis de France mais au niveau des points, elle se classe pour le moment aux alentours de la 10e place. Avec l’expérience, l’accumulation des courses et une prise de conscience personnelle, Marion a gagné en confiance, désormais, elle doute de moins en moins de ses capacités sur un sulky, même s’il faut parfois lui rappeler. D’ici la fin de l’année, elle devrait ajouter quelques victoires supplémentaires à son palmarès, ce qui risque d’être tout de même insuffisant pour terminer meilleur apprenti de France. Pour autant, elle a gagné ses galons dans la région avec ses 31 succès obtenus depuis ses débuts, elle est reconnue comme l’une des plus fines cravaches du sud-est dans le rang des apprentis, ce qui n’est pas une fin en soi, car Marion est une ambitieuse, elle ne voudra certainement pas s’arrêter en si bon chemin.

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article