Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Il était une fois Dakota du Poto.

L’histoire de Dakota du Poto est belle, mais elle est somme toute banale, elle ressemble à beaucoup d’autres, il s’agit simplement d’un cheval que nous avons acheté à bas prix à l’issu d’une épreuve à réclamer pour amateur et qui s’est révélé être un bon choix de notre part. Ce genre d’histoire arrive régulièrement, ce qui l’est beaucoup moins, c’est de parvenir à remporter 11 courses au cours de la même année dont deux étapes du trophée vert des amateurs dont la grande finale à Craon.

Le 17 février 2020, Marion Donabedian s’est rendue sur l’hippodrome de Montauban pour Bacchus Chambray qui devait disputer une épreuve à réclamer réservée aux chevaux d’âges. La course se passe, notre cheval ne s’était pas montré sous son meilleur jour en se montrant à nouveau fautif à l’attelé. Marion, qui avait déjà établi une sélection au préalable en regardant de nombreuses vidéos, a passé un long moment à se faufiler dans les écuries pour regarder tous les chevaux susceptibles de l’intéresser, Dakota du Poto en particulier. Ce jour-là, le fils de Succès du Poto s’était imposé assez nettement mais sans réellement se montrer étincelant, il dominait des chevaux que nous connaissions bien pour avoir fait parti de notre effectif, mais sans être véritablement impressionnant. A l’issu de la course, nous n’avons pas déposé de bulletin dans l’urne, puis après réflexion, nous avons discuté avec son propriétaire pour l’acquérir à l’amiable. L’affaire s’est conclue assez rapidement, le cheval est rapidement monté dans le camion en direction de Senas pour le plus grand bonheur de Marion Donabedian. En effet, elle avait déjà dans l’idée d’acheter un cheval pour courir sous ses propres couleurs qu’elles venaient d’obtenir récemment. Dakota du Poto lui a tapé dans l’œil, le bon, celui capable de dénicher de bons chevaux, celui qu’elle a souvent mis à profit pour le bonheur de plusieurs de nos propriétaires. Elle désirait par-dessus tout, acquérir un cheval noir, un cheval qui pouvait lui rappeler le cheval de sa vie, Ganador, parti trop tôt, pour son tout premier achat sous ses couleurs noires et blanches. Dakota avait tous les critères, à quelques détails près, il était bien plus grand que son Ganador, mais surtout il avait nettement moins de classe, son atout principal au départ, était surtout son prix d’achat et sa faculté à aller de l’avant, il possédait également certaines caractéristiques qui pouvait parfaitement coller avec notre méthode de travail. Sur le chemin du retour, Marion Donabedian a demandé à Julien Hamelet de s’associer avec elle, lui qui était à la recherche d’un cheval pour amateur, il rentrait parfaitement dans ses critères au vu de ses gains. L’association s’est créée sur le chemin du retour, dans le camion, et par téléphone.

Quinze jours plus tard, Dakota était en piste à Hyères pour y disputer sa première course sous ses nouvelles couleurs, une épreuve réservée aux amateurs avec Julien Hamelet aux manettes. Ce dernier a très vite compris qu’il n’aurait jamais dû laisser le commandement à l’un de ses adversaires, le cheval n’a pas apprécié du tout de ne pas pouvoir dérouler à sa main, il était très contrarié, ses petits sauts de cabri durant le parcours sont là pour le prouver et les bras de notre ami Julien s’en souviennent encore. Pour autant, Dakota avait réussi l’essentiel en se classant au second rang pour la seconde course de sa carrière sans ses chaussures. Ensuite, les choses se sont compliquées, avec l’enchainement des disqualifications, attelé et monté, mais surtout avec l’arrêt des courses et le confinement. Avec seulement 30.000€ de gains, nous avions beaucoup de doutes à son sujet pour parvenir à le sauver aux gains en temps et en heure, surtout que les engagements ne couraient pas les rues.

Pendant le confinement, nous sommes repartis totalement de zéro avec lui, il a travaillé de manière très sérieuse et nous avons effectué tous les soins nécessaires pour l’avoir au mieux. A ce moment précis, nous avons compris qu’il possédait un moteur sympathique et qu’il méritait une attention particulière. Pour autant, lors du déconfinement, Dakota a de nouveau fait preuve d’indélicatesse à deux reprises, en professionnel et en apprenti, avant d’ouvrir son palmarès sous notre entrainement dans une épreuve réservée aux amateurs, à Cavaillon, avec Julien Hamelet aux commandes. Il a ensuite alterné entre disqualifications et victoires, puis la machine à succès s’est enfin mise en route, il s’est montré irrésistible dans toutes les catégories, remportant notamment deux belles étapes du Trophée Vert des amateurs, dont la finale, et alignant 8 victoires consécutives pour le plus grand bonheur de ses propriétaires, Marion Donabedian et Julien Hamelet.

Attention, nous ne sommes pas naïfs, nous savons pertinemment que nous ne possédons pas Bold Eagle ou face Time Bourbon, mais simplement un bon petit cheval de province qui peut gagner honorablement sa vie en amateur, apprenti ou professionnel. La définition du mot « Crack » n’est pas la même en fonction des moyens et des personnes. Aux yeux de son entourage, Dakota du Poto est leur petit crack et il le restera. A ce jour, le « Potofeu » de Marion Donabedian est celui qui a engrangé le plus de succès au cours de l’année en France, il est titulaire de 11 succès depuis le 1er janvier 2020 et il pourra bien s’enrichir que quelques bâtons supplémentaires d’ici la fin de l’année.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

figaro53 24/09/2020 12:31

bjr
oui les chevaux etez a réclamé pour 5000 euros pas trés cher et le cheval n a pas etez cassé avant par o.potier et j.ache des petits entraineur bravo a vous.