Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Résultats partants lundi à Lyon-Parilly, Agen-la-Garenne et Toulouse

Espoir du Marny est de retour, notre petit champion a renoué avec la victoire hier après-midi à Lyon-Parilly, son premier succès depuis celui obtenu au trot monté le 23 mars 2019 à Marseille Borély. Nous savions que notre cheval était tout à fait capable de remporter un tel lot, mais nous devions rester prudents car nous savions pertinemment qu’il était encore loin d'être à 100% de ses moyens. Le fils de Village Mystic a assuré ses premiers mètres puis il a très vite forcé l’allure pour se positionner tête et corde dans la ligne opposée malgré son rendement de distance. Espoir a simplement déroulé à sa main avant de remettre un coup de collier à la sortie du tournant final pour ensuite contenir facilement le retour de ses rivaux, tout en finissant son parcours émoussé. Rien de plus normal, il ne faut pas oublier qu’il s’agissait seulement de sa seconde course de rentrée après 9 mois d’absence, il sera beaucoup mieux d’ici quelques semaines. Ce succès est une énorme satisfaction pour l’ensemble de l’écurie, nous ne sommes plus très loin de retrouver notre cheval à son meilleur niveau, celui où il avait fait jeu égal avec l’excellente Elsa de Belfonds, l’été dernier, dans la coupe des 5 ans à Cagnes-sur-Mer, égalant le record de la piste sur 2925 mètres en trottant 1’12’2. Espoir trouvera un bel engagement prochainement du côté de Cavaillon, il y sera certainement présent avec le profond désir de confirmer.

 

 

 

 

Concernant nos trois autres élèves, rien à signaler de particulier, ils ne se sont pas vraiment montrés sous leur meilleur jour, rien d’étonnant non plus. Dans le premier réclamer, Ecalys of Night s’est rapidement distingué en se montrant fautif, quant à First des Yvets, il a produit un violent effort en début de parcours qu’il a payé cher au kilomètre. Enfin Fuiletais d’Airou s’est comporté honorablement pour sa rentrée, une course propre de sa part après plusieurs mois de repos. Le protégé de Serge Olivi aura besoin de plusieurs parcours dans les jambes avant de pouvoir espérer jouer les premiers rôles.

 

 

Dans le sud-ouest, plus précisément à Agen-la-Garenne, l’écurie n’a pas été vraiment en réussite, nous avons connu quelques mésaventures dont nous nous serions bien passés. En effet, Epico Blue a été sanctionné injustement pour ses allures alors qu’il comptait plusieurs longueurs d’avance sur ses rivaux. Le protégé de l’écurie GTA était pourtant parfait dans ses allures, les commissaires ont eu un nouvel excès de zèle, comme cela avait été déjà le cas l’an dernier à Toulouse. Nous ne pouvons pas croire que notre cheval puisse être dans leur collimateur de la sorte mais la question mérite d’être posée, surtout qu’ils ont été incapables de nous montrer une seule image prouvant Epico Blue hors d’allures. L’écurie n’est pas du genre à crier au scandale, nous respectons toujours les décisions lorsqu’elles sont justes et appropriées, mais à force d’être sanctionné injustement dans le sud-ouest, nous allons commencer par croire que nos déplacements dans la région dérangent. Nous ne pouvons pas accepter ce genre de comportement, nous espérons être traités de la même manière que les autres à l’avenir, il ne peut pas y avoir une justice à deux vitesses.

 

 

Elie France, pour sa part, n’a pas été plus heureux, même s’il est tout de même parvenu à accrocher la 5e place dans l’épreuve réservée aux apprentis. Le fils d’In Love With You n’est pas de tous les jours, il est souvent très tendu et bouillant, le moindre faux départ peut très vite le rendre incontrôlable. Malheureusement pour Marion Donabedian, le départ de la course a été repris à trois reprises avant d’être retardé par un problème avec le starter. Elie France est alors très vite monté en température, fort heureusement, il n’a pas fait de dégâts mais il s’est élancé sur une ou deux foulées de galop, vite réprimandé par sa partenaire. Très vite en tête et fâché, Elie France a effectué le premier tour de piste en apnée, sur la rage, il était intenable, puis dans la ligne opposée, il a commencé à donner quelques signes de fatigue tout en se montrant valeureux pour décrocher la 5e place. Nous pensons qu’il aurait pu prétendre à un bien meilleur classement s’il n’y avait pas eu ce retard à l’allumage. L’associé de Marion Donabedian a tout de même rendu une copie très honorable, de bon augure pour la suite des événements.

 

 

 

Enfin pour terminer la journée, notre bon vieux serviteur, Bacchus Chambray a encore donné le meilleur de lui-même en décrochant une honnête 5e place dans l’épreuve montée du jour à Toulouse. Sans marge et aux 25 mètres, sa tâche ne s’annonçait pas évidente mais grâce à la très belle monte de Mélissande Chabran, notre papy a tout de même réussi à prendre son petit chèque. Bien parti à son échelon, puis attentiste dans le sillage des premiers, le fils de Petrus du Bocage s’est ensuite montré fautif au moment même où les hostilités étaient lancées. Remis in extremis, l’associé de Mélissande Chabran a ensuite tracé une honnête fin de course en net retrait des premiers. Notre Bacchus est plus près de la fin que du début, il trouve des tâches souvent bien trop difficile pour ses aptitudes, sa fin de carrière n’est plus très loin.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article