Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Résultats partants samedi à Toulouse

Et de trois pour Super Djack à Toulouse, le fils de Coktail Jet est parvenu à enchaîner un troisième succès consécutif sur l’hippodrome de la Cépière, le second avec Marion Donabedian au sulky. Au vu de ses succès déconcertant de facilité, Djack de Feugères donne l’impression de démarrer une seconde carrière, il semble se plaire particulièrement dans notre belle région, il est pour le moment la véritable révélation de l’écurie en ce début d’année pour le plus grand plaisir de tout son entourage.

 

 

Dans cette nouvelle épreuve réservée aux apprentis, notre Super Djack pouvait nourrir de légitimes ambitions au vu de ses deux récents succès sur cette piste, nous avions la certitude que notre cheval serait encore mesure de rendre la vie difficile à ses principaux opposants malgré la présence de quelques clients aux dents longues. Pas le plus rapide derrière les ailes de l’autostart, il a tout de même pu prendre la direction des opérations dès la sortie du premier tournant avant de mettre tout le monde au pas au premier passage devant les tribunes. Puis Marion Donabedian a demandé à son partenaire d’accélérer l’allure dans la ligne opposée, Djack a haussé le ton, sans se montrer aussi froid comme lors de ses dernières tentatives, pour ensuite se montrer impérial jusqu’au passage du poteau d’arrivée s’offrant une nouvelle promenade de santé pour le plus grand bonheur de toute l’écurie. Certes, la réduction kilométrique est loin d’être exceptionnelle, il s’est imposé en 1’17’5 sur les 2150 mètres, bien loin des 1’14’3 du 7 février dernier. Le déroulement de course n’était pas propice à battre des records de vitesse mais le style a été plus que plaisant, Djack a été tout simplement monstrueux et impressionnant. Le protégé de Muriel Thomas a encore démontré tout son potentiel, il s’agit d’un petit dur comme nous les aimons qui est tout à fait capable de gravir les échelons. Quant à Marion Donabedian, elle s’est offert son 4e succès de l’année, le 25e de sa carrière, elle a encore mené une très belle course, façon Team KT, preuve qu’elle est aussi capable d’aller de l’avant tout en préservant son partenaire.

 

 

 

 

 

Pour notre seconde représentante, Ebabiela, la réussite n’a pas été au rendez-vous comme souvent à Toulouse, à croire que cette piste est une terre maudite pour elle. L’associée d’Ismaël Momoh est restée longuement à l’arrière-garde, le train peu soutenu à l’épreuve n’a pas vraiment servi ses intérêts, la fille d’Ubriaco n’a pas du tout apprécié d’être au pas devant les tribunes et elle l’a fait savoir à sa manière. Décalée à la sortie du dernier tournant, la protégée de Jean-Noël Monteiro a fait un joli bout donnant l’impression de pouvoir accrocher la cinquième place avant de se perdre dans ses allures à mi-ligne droite. Ce nouvel échec est bien dommageable car la jument est en pleine possession de ses moyens, elle mériterait de trouver son jour et de reprendre le cours de ses bonnes performances.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article