Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Résultats partants vendredi à Vivaux

GOAL GOAL GOAL et encore GOAL. Goal Maker a ouvert son palmarès pour sa seconde course sous notre entrainement, il a démontré tout son talent malgré un parcours peu envieux pour signer le premier succès de sa jeune carrière hier soir à Marseille Vivaux. Le fils d’Ubriaco a permis à l’écurie de signer la 48e victoire de l’année, un chiffre qui aurait pu être augmenté d’une unité si Elision Jenilou ne s’était montrée fautive. Quant à Diva de Chambray et Erwin de Touchyvon, ils se sont montrés très décevants.

 

 

GOAL, non ce n’est pas un but de Dimitri Payet contre Lyon, avec tout le respect que nous devons à nos amis Lyonnais, non il n’y avait pas plus de 65.000 personnes pour assister au sacre de notre protégé hier à Vivaux, mais l’émotion était sensiblement la même, une grande joie d’avoir pu l’emporter avec un poulain que nous estimons énormément. Goal Maker n’a pas eu pourtant un parcours des plus heureux, il s’est retrouvé nez au vent durant tout le parcours, il a fallu rester patient au côté du principal animateur sans faire d’efforts superflus. Au milieu de la ligne d’en face, le fils d’Ubriaco a haussé le ton pour ensuite prendre le meilleur à mi-ligne droite et s’en aller cueillir le premier sacre de sa jeune carrière. Sans faire offense à ses adversaires, nous savions notre cheval capable d’ouvrir son palmarès dans ce lot, mais il fallait savoir rester mesuré avant le coup. Goal est encore vert et a encore besoin d’apprendre son métier, il n’est pas encore mécanisé comme peuvent l’être certains chevaux de son âge, il ne s’agit pas d’un sujet précoce. Ce succès est un réel plaisir pour toute l’équipe, surtout à Marseille, soir d’une victoire de l’OM contre Brest, tous les ingrédients étaient réunis pour qu’un prénommé Goal s’impose hier soir à Vivaux. Nous sommes également ravis d’avoir pu offrir la première victoire à ses copropriétaires, grand amateur de football, qui ont su nous faire confiance pour l’achat de ce poulain en devenir.

 

 

 

 

Pourtant la soirée n’avait pas commencé sur les chapeaux de roue pour l’écurie, Elision Jenilou, l’une de nos belles cartouches de cette réunion, s’est montrée fautive sans raison apparente alors qu’elle semblait pouvoir aller au bout de son entreprise. Vite en tête, la fille de Redeo Josselyn a été la principale animatrice de l’épreuve, puis au bout de la ligne opposée, la jument a pris le galop, trébuchant malencontreusement alors qu’elle paraissait au dessus-du lot. Nous sommes forcément déçus de sa disqualification mais en aucun cas de sa prestation, Elision était beaucoup mieux dans ses allures que lors de son dernier succès à Borély. La jument devrait pouvoir remettre les pendules à l’heure assez rapidement.

 

 

Les déceptions sont surtout venues de Diva de Chambray et d’Erwin de Touchyvon. La première citée s’est montrée relativement décevante et a peu d’excuses à faire-valoir. Pour sa seconde course sous notre entrainement, la fille de Carpe Diem s’est vite propulsée aux avant-postes avant de donner quelques signes de fatigue à un tour du but, elle s’est ensuite complètement éteinte, terminant dans le lointain. Certes, ce n’était que sa deuxième course de rentrée mais il manquait pas mal d’essence dans le moteur tout de même. Quant à Erwin de Touchyvon, il a pris le galop dès le premier virage, étant immédiatement disqualifié. Sa prestation est assez inquiétante, il a semblé incapable de prendre un virage correctement, lui, qui par le passé, était totalement dans son élément sur le petit anneau de Vivaux.

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article