Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Marion Donabedian en pleine ascension

Marion Donabedian est souvent mis en lumière dans nos articles, certains peuvent croire, à tort, qu’elle est la vedette de ce blog, dédié avant tout à l’actualité de l’écurie et à nos chevaux. En aucun cas, nous ne souhaitons mettre en valeur certains au détriment des autres. Si Marion est souvent citée et mis en exemple, c’est de par ses résultats avec les chevaux de l’écurie. Ses louanges, elle le doit uniquement à son travail et à ses résultats époustouflants depuis le début de la saison.

 

 

« La patronne », comme la surnomment affectueusement ses proches et quelques propriétaires, a la vocation dans l’âme, les chevaux sont toute sa vie, même si sa raison de vivre se prénomme Khoren, son petit ange âgé 3 ans. La qualité des soins qu’elle prodigue aux chevaux de l’écurie est essentielle à la bonne marche de l’entreprise. A bientôt 30 ans, elle passera ce cap le 15 août prochain, Marion possède une expérience que peu d’apprentis de la région peuvent se targuer d’avoir dans le domaine du cheval. Ses gammes, elle les a faites tour à tour chez Gaston Alainé, Vincent Brazon à l’époque du grand Oyonnax, qui lui a également permis d’ouvrir son palmarès sur … une plage à Julloville-les-Pins. La demoiselle a vraiment pris son envol chez Tony le Beller avant de poursuivre son œuvre, durant trois belles années, auprès des frères Martens en ayant beaucoup de responsabilité sur ses épaules qu’elle assumait parfaitement.  

 

 

Depuis ses premiers pas sur un fiacre en 2008, Marion n’a cessé de progresser, elle se bonifie avec l’âge comme le bon vin. Son compteur est longtemps resté bloqué à 3 unités, mais à partir de 2016, la jeune maman a pris réellement conscience de ses qualités sur un sulky avec 5 victoires et 3 accessits en seulement 27 courses (28% de réussite). Avant cette révélation, Marion ne drivait qu’une petite dizaine de courses par an, elle n’a jamais eu l’occasion de mener lors de son passage chez les frères Martens, son travail était tout autre, elle avait la charge et la responsabilité au quotidien de bon nombre de cracks de l’écurie. En 2017, la belle arménienne (d’origine) s’est produite à 48 reprises en piste pour un total de 4 victoires et 5 accessits (19% de réussite). Des résultats en deçà de l’année précédente, certainement dû aux doutes et aux manques de confiance en elle, malgré une présence plus assidue sur les pistes. L’an dernier, son taux de réussite est remonté à 25% même si elle n’a franchi le poteau qu’à trois reprises mais en parvenant tout de même à décrocher 11 places dans les 3 premiers. En un petit semestre cette année, elle a franchi un énorme palier en enregistrant 4 succès et 8 places en seulement 32 sorties, tout en réussissant à placer 15 fois ses partenaires dans l’argent pour un taux de réussite avoisinant les 38%. Désormais, le téléphone sonne plus souvent, certains entraîneurs n’hésitent plus à l’appeler pour mener les courses réservées aux apprentis lorsqu’elle est disponible. Ses résultats parlent pour elle, vous comprendrez aisément, qu’avec de telles statistiques, nous ne pouvions pas passer sous silence son impressionnante ascension. Marion Donabedian méritait amplement tous les éloges écrits sur ce blog.

 

 

Ses qualités : sa patience, son sang-froid, avoir su se faire respecter dans un peloton et sa capacité à mener ses partenaires à la manière d’un entraîneur. Ses défauts : ses doutes, son manque de confiance en elle, son excès de confiance et sa manière de driver comme un entraîneur. Bref elle a les qualités de ses défauts et vice-versa. Elle restera à nos yeux comme « la patronne ». À elle de devenir celle des apprentis du sud-est.

 

 

Par contre, ne nous voilons pas la face, publier une photo de Marion Donabedian sur le blog, est plus agréable pour les yeux, que celle d’un petit gros, à moitié chauve avec des lunettes, qui pose au côté d’un cheval. Avec tout le respect que nous devons au petit gros, chauve et à lunette, bien entendu (humour).

 

 

Ses chevaux de l'écurie :

Bouquet de Tillard : 5 victoires (3 en 2017, 1 en 2015 et 2016)

Aleo Josselyn : 2 victoires (2017)

Vegas des Voirons : 1 victoire (2014)

Venus du Cyd : 1 victoire (2015)

Auteur Compositeur : 1 victoire (Vincennes 2018)

Cavino : 1 victoire (2019)

Cracker : 1 victoire (2019)

Ebabiela : 1 victoire (2019)

Eglantine du Monti : 1 victoire (2019)

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Linda Dubout 07/07/2019 11:25

Très bel article ! pour une femme qui le mérite amplement ! :-)