Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecurie Kevyn Thonnerieux

Ecurie Kevyn Thonnerieux

Actualités de l'écurie Kevyn Thonnerieux, entraîneur et driver de chevaux de courses

Résultats partants à Vivaux et Lyon Parilly

Notre journée s’est repartie entre Rhône et Bouches-du-Rhône avec pas moins de sept partants. Le voyage dans le Rhône a été beaucoup moins fructueux que la semi-nocturne de Marseille-Vivaux où nous avons la joie de signer un très beau succès grâce à la petite Céleste de sage. Cette 38e victoire de l’année pour notre entrainement nous donne encore plus d’appétit, l’objectif sera maintenant d’atteindre la barre des 40 succès avant le 31 décembre.

 

 

A Vivaux, dans la course montée de la soirée, nous étions assez confiants avec nos deux pensionnaires, Céleste de Sage et Bacchus Chambray qui avaient les moyens de disputer l’arrivée. C’est finalement la fille de Nil du Rib qui s’est le mieux comportée en s’imposant plus facilement que ne l’indique l’écart à l’arrivée. Bien partie au premier poteau, puis reléguée sur une troisième ligne côté corde, la partenaire de Marie Darbord a pris le meilleur à un tour du but pour ne plus jamais le lâcher jusqu’au poteau d’arrivée. Nous avons tout de même eu quelques frayeurs après l’ouverture d’une enquête sur ses allures dans la phase finale. Enquête sans conséquence au final, Céleste s’étant légèrement relâché dans les 100 derniers mètres. Cette victoire nous apporte beaucoup de plaisir, nous remercions particulièrement, Thierry Aline, pour sa confiance et Marie Darbord qui signe, pour l'occasion, sa première victoire PMU de sa jeune carrière. Quant à Bacchus Chambray, sa tâche s’est avérée trop rude aux 25 mètres, notre protégé n’a jamais été en mesure de quitter le dernier tiers du peloton.

 

 

 

Nous attendions de voir le comportement d’Edisto Prior en compétition avant de pouvoir le juger. Récemment arrivée dans nos boxes, Edisto Prior avait peu de travail derrière lui, il était difficile de nous  prononcer sur lui avant cette course. Le cheval s’est montré valeureux et courageux pour s’emparer d’une excellente seconde place. Très bien parti à son échelon, puis patient sur un troisième rideau côté corde, Edisto a donné un joli coup de rein final pour accrocher le premier accessit. Au vu de ses gains, il va retrouver ce genre de conditions de courses cet hiver sur cet anneau. Il peut largement enchaîner s’il répète cette valeur.

 

 

Quant à Diamant du Château, il a ouvert les hostilités par une disqualification. Le mieux parti à son échelon, il s’est montré fautif devant les tribunes alors qu’il se trouvait bien calé derrière les animateurs. Dans la suivante, Capitaine du Caux s’est élancé au galop après deux faux départs et plusieurs minutes d’attente dans les raquettes. Quant à Bise Delo, elle s’est promenée à l’arrière-garde dans la course réservée aux apprentis.

 

 

L’hiver commence à s’installer doucement sur toute la France, mais par bonheur, pas de neige à Lyon-Parilly. Aucun problème de trafic non plus, aucun gilet jaune n’est venu perturber le trajet pour notre Cri d’Amour, sauf pendant la course où il en a vu de toutes les couleurs. Le petit Cri d’Amour est moins bien parti que certains de ses rivaux, puis a patienté le long du rail au sein du peloton. Barré derrière un rideau de chevaux au bout de la ligne d’en face, il a tracé une bonne fin de course, en retrait, pour venir arracher la 7e place. Nous espérions un meilleur classement, bien entendu, les circonstances de course ne lui ont pas été forcément très favorables mais n'oublions pas que le lot était bien composé. Un échec qui ne remet rien en cause, Cri d’Amour était peut-être un peu émoussé après une bonne saison estivale, il aura bien d’autres occasions de se mettre en valeur.

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article